LES FASCIAS SOMATO-PSYCHOPEDAGOGIE MDB

UNE DIMENSION PEDAGOGIQUE DE LA SANTÉ

UNE THERAPIE TISSULAIRE DANS UNE DYNAMIQUE CORPORELLE

Le TOUCHER MANUEL régule la vitalité et la reconstruction de l’unité corps/psychisme en complément d’une écoute symptomatique : soin sur rendez-vous, habillé sur table.

Le MOUVEMENT SENSORIEL permet l’accordage entre l’action, le mouvement et l’intériorité : en petit groupe sur réservation.

La MEDITATION PLEINE PRESENCE permet d’appréhender de manière claire et distincte ses états internes, développer une habileté perceptive centrée sur ses états interieurs. Gestion du stress, optimisation de l’estime de soi et réduction de l’anxiété : accompagnement en ligne.

L’ENTRETIEN VERBAL permet de mettre des mots sur les perceptions, à les décrire, à leur donner du sens, rendre l’expérience utile à sa vie : en fin de séance et tenu d’un journal de bord.

Le fasciathérapeute fait un soin symptomatique, proche de l’ostéopathie fonctionnelle et fluide. La somato-psychopédagogie, issue de la fasciathérapie, prend soin de la personne dans sa dimension globale. La thérapie tissulaire des fascias n’a donc pas seulement vocation de soulager (to cure), mais considère et accompagne la personne (to care) qui n’est pas un usager, un consommateur du soin, mais s’élève et s’autonomise dans une action formative : (ré)éducation sensori-motrice, prise de conscience pour sa santé, formation existentielle depuis l’expérience du soin ou du mouvement. La vie est un terrain d’apprentissage. L’expérience de la perception, une occasion d’apprendre.

La notion de formativité considère que « l’adulte » est avant tout une personne en mouvement (non achevée, définition en sciences de l’éducation). La vie est un processus de développement, une maturation biologique, neurobiologique, un mouvement continu, une force de croissance qui nous mène vers notre accomplissement. Ce qui nous arrive dans nos vies est un moyen d’apprendre, pour grandir. Le corps humain trouve alors tout son sens. Le mouvement est une dynamique de nos potentialités actives. La répétition ou la fixité des gestes posent problème. Le corps, de l’intérieur, mobilise ses ressources pour lever les blocages à partir d’un point d’appui manuel. Danis Bois a créé 4 merveilleux outils qui mobilisent les conditions de relance, la stimulation des conditions de la vitalité, comme le système immunitaire, laissant la nature opérer.

La fasciathérapie et la somato-psychopédagogie (1) prennent en compte la capacité naturelle du corps à s’autoréguler. Cette force d’auto-régulation se manifeste par un mouvement appelé le mouvement interne, véritable signature de la méthode Danis Bois qui ne dépend pas de la respiration, ni du système nerveux. Cette progressivité se transmet à l’ensemble du corps par les fascias. Les fascias sont la transmission de ce rythme interne, à l’ensemble de tout l’organisme, courroie d’autorégulation naturelle. Lorsque le rythme est perturbé, la santé est perturbée. Cette force, élément de la santé, interagit avec tous les autres systèmes. Le mouvement interne est une force vitale d’équilibration et de (re)mise en mouvement. Il est au cœur des quatre pratiques corporelles (citées au recto) non intrusives, qui ne nécessitent pas de manipulation. Le traitement des fascias recrute la vitalité.

Épuisés, fatigués, démotivés, stressés, raides, endoloris, il s’agit de permettre de retrouver la qualité du geste (sensori-moteur, sportif, artistique), mais aussi le gout de soi et/ou le gout de vivre, par un toucher de soin spécifique et une pédagogie sensorielle qui touchent le vivant. Le fascia est métabolique. La maladie selon les recherches scientifiques commence dans les fascias (recherches scientifiques www.cerap.org). Remonter à la source du mouvement rend le fascia unitaire. Organe de communication interne du corps, innervé, sensitif, il permet une bonne équilibration entre le muscle et le tissu conjonctif. Il est également une interface entre le corps et l’esprit, un système tampon physique et psychique, un tissu d’adaptation pour que le corps s’ajuste aux situations. Le point d’appui du praticien permet la régulation du tonus psychique et métabolique. La plasticité physique et mentale est un processus naturel réversible. Les crispations, les rigidités, les tensions inscrites dans les fascias, les zones de fixité qui se sont installées se libèrent.

Le corps est un lieu concret. L’accordage du corps et de l’esprit réunifie le « sentir » et le « penser » et donne accès à des informations qui réorientent le mouvement fonctionnel et le sens de sa vie. Sentir son corps est éducable pour se reconnecter à soi, en soutien de stress, se resensibiliser, se resensorialiser. Toucher le vivant c’est être réanimé par la vie, c’est retrouver une appétence. Il s’agit d’une vraie rencontre qui peut changer l’existence.

Les fascias

(1) La somato-psychopédagogie fascia-santé est une méthode complémentaire aux soins médicaux.
Catherine Tonnelier est en formation en somato-psychopédagogie fascia-santé depuis 2018, à TMG Concept avec Christian Courraud et en Master Classes avec Danis Bois en méditation pleine présence, estime de soi et réduction de l’anxiété.

Articles en relation